Maud Mayeras – Les monstres


Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière extérieure qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l’immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que, dehors, il y a des humains. Parce qu’eux sont des monstres et que, tant qu’ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n’ont aucune chance.
Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre.
Pendant ce temps, dans une chambre d’hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours sont sur les dents. Dans ce chaos, l’homme ne connaît qu’une urgence : regagner au plus vite la maison où on l’attend.


Lire la suite de « Maud Mayeras – Les monstres »

Ils vont rejoindre ma PAL #2 : spécial « rentrée littéraire » (ou presque)

Vous l’aurez sûrement remarqué si vous suivez les chroniques du blog, je ne suis pas une grande lectrice de nouveautés. Certes, il m’arrive de lire des livres fraîchement sortis, d’autres un peu moins, mais la plus grande partie de mes chroniques parlent de bouquins sortis les mois ou l’année précédant la publication de mes articles et très souvent, des années auparavant. Je ne regarde d’ailleurs jamais les dates de sortie au moment de l’achat, c’est dire si je m’en fiche.
De façon générale, je ne m’intéresse pas plus que cela aux sorties autres que celles de mes auteurs préférés, ceux dont j’attends justement les prochains bouquins avec grande impatience. Et même dans ces cas-là, je tombe la plupart du temps tout à fait par hasard sur les précommandes, comme pour le dernier Adam Nevill, ou pire, je découvre la sortie le jour J en étant complètement passée à côté de la communication.
Cependant, la rentrée littéraire a parfois un goût particulier puisque c’est le moment le plus propice pour découvrir de nouvelles sorties d’auteurs que j’aime tout particulièrement et qui ne publient pas beaucoup. Chaque été, je garde un œil sur les sorties à venir en croisant les doigts pour y voir du John Hart ou du Jax Miller – même si pour cela, il faut fouiner un petit peu. Et si je vous publie cet article aujourd’hui, c’est qu’en 2020, je suis chanceuse et que j’espère mon enthousiasme communicatif, histoire que vous aussi, vous vous penchiez sur cette rentrée avec les yeux plein d’étoiles.

Lire la suite de « Ils vont rejoindre ma PAL #2 : spécial « rentrée littéraire » (ou presque) »

Nicolas Elie – Viktor


Viktor est un petit garçon, très en avance sur son âge. Il est en avance dans beaucoup de domaines, et notamment dans sa capacité à comprendre les liens qui perdurent entre les âmes. Il grandit et devient ce que certains appellent un tueur en série, parce que parfois l’écart entre le bien et le mal est aussi ténu qu’une feuille morte tombée d’un saule pleureur.


Lire la suite de « Nicolas Elie – Viktor »

Antoine Renand – Fermer les yeux


Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…


Lire la suite de « Antoine Renand – Fermer les yeux »

Antoine Renand – L’empathie

Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose.

Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la brigade du viol.
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité.


Lire la suite de « Antoine Renand – L’empathie »

Sonja Delzongle – Boréal

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.


Lire la suite de « Sonja Delzongle – Boréal »

Laurine Valenheler – Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang

Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi « Mariage pour Tous », plusieurs couples d’hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.
Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…
En France, une agression homophobe se produit toutes les 33 heures.
En France, en 2019, des hommes et des femmes sont insultés, roués de coups, brisés moralement et physiquement parce qu’ils se tiennent la main dans la rue.
Entre la fiction et la réalité, entre haine institutionnalisée et passage à l’acte criminel, il n’y a plus qu’un pas et quelqu’un finira par le franchir.


Lire la suite de « Laurine Valenheler – Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang »

Sonja Delzongle – Dust

Installée à New York, Hanah Baxter, profileuse française de renom qui traque les tueurs en série, est appelée en renfort par la police de Nairobi dont l’enquête piétine. Depuis plusieurs mois, on retrouve des croix de sang tracées dans la poussière, mais aucun cadavre. Crimes de psychopathe? Meurtres rituels? Sorcellerie? Dès son arrivée au Kenya, Hanah découvre que des hommes et des femmes albinos sont massacrés à la machette. Cette double enquête conduira la profileuse aux confins de la folie humaine…



Lire la suite de « Sonja Delzongle – Dust »

J. Subirana – Les enfants indigo : Une enquête au cœur du pouvoir des plantes

Claire et Marie, deux amies d’enfance décident de partir en week-end afin de se ressourcer. Au programme : initiation à la méditation et à la découverte des plantes dépuratives en Auvergne, au sein du Centre Temenos. Ce n’est que deux jours plus tard que Claire, sans nouvelles de Marie commence à s’inquiéter. Pourquoi le Centre affirme-t-il que Marie est bien rentrée à Lyon ? Quels sont les vrais agissements de ce Centre ? Pourquoi une telle fascination pour le pouvoir des plantes ? A travers ce « thriller végétal », l’enquête, richement agrémentée sur le pouvoir de certaines plantes, mènera le lecteur des forets d’Auvergne aux célèbres souterrains lyonnais (arêtes de poissons).


Lire la suite de « J. Subirana – Les enfants indigo : Une enquête au cœur du pouvoir des plantes »

Stephen King – L’Institut

Au cœur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.
Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.
Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?





Lire la suite de « Stephen King – L’Institut »