Marcus Malte – Cannisses

Dans un lotissement de province, un homme tente de surmonter la mort de sa femme et d’élever seul leurs deux enfants. Retranché derrière ses cannisses, il observe ses voisins: un couple et leur petite fille. Une famille unie, en bonne santé, qui vit avec insouciance et légèreté dans un pavillon semblable au sien. Des gens heureux. Pourquoi eux et pas lui ?
A quoi ça tient, le bonheur? A presque rien. A un fil. A l’emplacement d’une maison. A un numéro sur la façade. Peut-être. Ce qui est sûr, c’est qu’une simple rue, parfois, sépare la raison de la folie. Il suffit de la traverser pour que tout bascule.




Lire la suite de « Marcus Malte – Cannisses »

Peter Farris – Le diable en personne

41aVjiUFNeL._SX339_BO1,204,203,200_.jpgEn pleine forêt de Géorgie du Sud, au milieu de nulle part, Maya échappe in extremis à une sauvage tentative d’assassinat. Dix-huit ans à peine, victime d’un vaste trafic de prostituées régi par le redoutable Mexico, elle avait eu le malheur de devenir la favorite du maire et de découvrir ainsi les sombres projets des hauts responsables de la ville. Son destin semblait scellé mais c’était sans compter sur Leonard Moye, un type solitaire et quelque peu excentrique, qui ne tolère personne sur ses terres et prend la jeune femme sous sa protection. Une troublante amitié naît alors entre ces deux êtres rongés par la colère.


Lire la suite de « Peter Farris – Le diable en personne »

Mathieu Menegaux – Je me suis tue

419GLkGEJEL._SX301_BO1,204,203,200_.jpg


Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s’ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s’expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…


Lire la suite de « Mathieu Menegaux – Je me suis tue »

Peter Farris – Les mangeurs d’argile

41ERsgr2s2L._SX340_BO1,204,203,200_À quatorze ans, Jesse Pelham vient de perdre son père à la suite d’une chute mortelle dans le vaste domaine de Géorgie qui appartient à sa famille depuis des générations. Accablé, il va errer dans les bois et se rend sur les lieux du drame. Là, il fait la rencontre de Billy, un vagabond affamé traqué depuis des années par le FBI. Une troublante amitié naît alors entre cet homme au passé meurtrier et le jeune garçon solitaire. Mais lorsque Billy révèle à Jesse les circonstances louches de l’accident dont il a été le témoin, le monde du garçon s’effondre une deuxième fois. Désormais, tous ceux qui l’entourent sont des suspects à commencer par sa belle-mère et son oncle, un prêcheur cynique et charismatique. Alors que le piège se referme, Jesse se tourne vers Billy.


Lire la suite de « Peter Farris – Les mangeurs d’argile »

Samuel Western – Canyons

51QY6s-Zr-L._SX341_BO1,204,203,200_

Idaho, 1970. Ward Fall, sa petite amie Gwen, et Eric, le frère jumeau de cette dernière, partent chasser sous un ciel d’azur. La vie semble sourire à ces trois jeunes gens insouciants, à peine sortis de l’adolescence. Mais par un coup cruel du destin Ward tue accidentellement Gwen et anéantit ainsi à tout jamais leur avenir. Vingt-cinq ans plus tard, Ward, abîmé par l’alcool et hanté par le passé, recroise la route d’Eric. Sa rage intérieure a consumé son talent de musicien et a fait le vide autour de lui. Le moment est désormais venu pour chacun d’affronter ses démons, et Ward invite Eric à une partie de chasse dans son ranch au pied des Bighorn Mountains. Les deux hommes se préparent alors à une nouvelle expédition : Ward espère y trouver sa rédemption, Eric sa vengeance.


Parfois, il suffit de pas grand-chose pour qu’un livre atterrisse dans mon panier. Une publication Facebook, par exemple. Comme quoi, la communication sur Facebook, ça marche vraiment ! Remarquons tout de même que c’est la seconde fois que les éditions Gallmeister me font le coup, et que la dernière fois, c’était avec Satan dans le désert, que j’ai adoré. Autant dire que cette fois-ci, j’étais plutôt confiante et que j’ai ouvert ce livre quasiment dès réception. Et finalement, même si la lecture de Satan dans le désert a été bien plus intense et appréciable, Canyons se défend plutôt bien grâce, entre autres, à la simplicité de l’histoire – et je suis étonnée de dire cela.

Lire la suite de « Samuel Western – Canyons »

Écouter le noir – Collectif (recueil de nouvelles)

41ciIZ98bAL._SX309_BO1,204,203,200_.jpg


Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.
Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition. 
Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute. 
Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture. 
Laissez-vous chuchoter à l’oreille, venez Écouter le noir.


Lire la suite de « Écouter le noir – Collectif (recueil de nouvelles) »

Boston Teran – Satan dans le désert

51w5+moKSmL.jpg

1995. Aux confins du désert californien, Gabi, quatorze ans, est kidnappée par un psychopathe ultra-violent et sa secte satanique. L’insondable scène de carnage laissée par les ravisseurs ne livre aucun indice, la police patine, le sort de la jeune fille semble scellé. Fou de désespoir, son père, Bob Hightower, le flic local, se voit obligé de faire confiance à une ancienne adepte du culte : Case Hardin, une ex-junkie avec des comptes à régler. Leur quête commune ne tarde pas à se transformer en une traque sauvage marquée par la drogue et la violence, qui les oblige inexorablement à regarder le diable dans les yeux.


Dire que je suis une habituée des éditions Gallmeister serait un mensonge. Au contraire, bien que la qualité des ouvrages fasse la bonne réputation de cette maison d’édition, je suis très rarement emballée par les quatrièmes de couverture. Et pourtant, lorsque j’ai envie d’un certain niveau littéraire, c’est vers le catalogue Gallmeister que je me tourne, en trouvant parfois mon bonheur.
Très récemment, la maison d’édition a fait circuler Satan dans le désert via une publication sur Facebook et, entre le titre, la première de couverture et le résumé très original et intéressant, je me suis jetée dessus.

Lire la suite de « Boston Teran – Satan dans le désert »

Ghislain Gilberti – Dernière sortie pour Wonderland

51wrJedmUpL._SX316_BO1,204,203,200_.jpg


Durant une free party, Alice Price, étudiante et artiste de la scène électronique underground, goûte à une drogue inconnue. Les effets du produit la dépassent rapidement et, aux frontières de l’overdose, un étrange lapin blanc la propulse au cœur d’un monde parallèle et piégé : l’univers de Lewis Carroll. La chenille, le chapelier fou, le lièvre de mars, le chat du Cheshire, tous les personnages du conte victorien sont là et invitent cette Alice contemporaine dans les sombres mystères de la création du vrai Wonderland.


Lire la suite de « Ghislain Gilberti – Dernière sortie pour Wonderland »

Marcus Malte – Carnage, constellation

61Kn3kI9hLL._SX300_BO1,204,203,200_


Il y avait Césaria. La vie de Césaria, le bruit de ses talons sous les réverbères, les chasseurs autour d’elle et le chant sacré à l’intérieur. Il y avait Milan Klovisevitch, dit Clovis. Roi déchu. Trahi. Dix ans de taule et la vengeance à venir pour seule nourriture. Et puis, il y a eu la rencontre. La fusion. La passion qui ne s’explique pas. Entre ces deux êtres l’étincelle – de celles qui font exploser un univers. Ou qui le créent…


Lire la suite de « Marcus Malte – Carnage, constellation »

Stéphane Chamak – Le petit Lebanski

517dssh8jtlJe me trouvais devant la porte. Au centre, une vieille poignée argentée avait l’allure d’un gros poing américain. Comme me l’avait indiqué le chauffeur black, le battant était légèrement entrebâillé. Je suis resté quelques secondes figé, les mains dans les poches, nerveux comme une pucelle à sa première sauterie. Dans ma poitrine, mon cœur distribuait des battements en rab. D’un côté, j’étais impatient de savoir de quoi il en retournait. De l’autre, j’étais quasi certain qu’une fois passé cette foutue porte, mon existence – déjà de magnitude 8 sur l’Échelle des Emmerdes – allait franchir un palier supplémentaire.
J’avais pas tort.
Entre la comédie loufoque, le polar et le sentimental, servi par une plume percutante, visuelle et poétique, l’auteur signe, deux ans après « Les Ephémères », un roman aussi inclassable que jubilatoire.


Lire la suite de « Stéphane Chamak – Le petit Lebanski »