Brian B. Merrant – Espoir, sors-moi du noir (relecture)

« Il avait préféré se retirer du monde et de son agitation stérile.
Il avait choisi la solitude pour seule conseillère, pris la mer comme maîtresse et la plume comme horizon. »
Ce récit est celui de deux destins qui s’entrecroisent autour d’une malle à histoires enfouie sous le sable par un vieil homme voilà longtemps, après ce drame qui a frappé sa vie.
Ce coffret qui renferme ses textes, écrits pour celle qui fut son évidence lumineuse, se révèle être une invitation au voyage entre drame, absurde, amour et espérance.
Deux rencontres entre espoirs et souvenirs, rêves et réalité, lumière et obscurité.


Lire la suite de « Brian B. Merrant – Espoir, sors-moi du noir (relecture) »

Alejandro Palomas – Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins

C’est l’histoire de Guille… C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins. L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère. D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves. D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien. Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ?



Lire la suite de « Alejandro Palomas – Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins »

Marcus Malte – Aires

Ils sont sur l’autoroute, chacun perdu dans ses pensées. La vie défile, scandée par les infos, les faits divers, les slogans, toutes ces histoires qu’on se raconte – la vie d’aujourd’hui, souvent cruelle, parfois drôle, avec ses faux gagnants et ses vrais loosers. Frédéric, lanceur d’alerte devenu conducteur de poids lourds, Catherine, qui voudrait gérer sa vie comme une multinationale du CAC 40, l’écrivain sans lecteurs en partance pour « Ailleurs », ou encore Sylvain, débiteur en route pour Disneyland avec son fils… Leurs destins vont immanquablement finir par se croiser.
Un roman caustique qui dénonce, dans un style percutant à l’humour ravageur, toutes les dérives de notre société, ses inepties, ses travers, ses banqueroutes. Et qui vise juste – une colère salutaire, comme un direct au cœur.


Lire la suite de « Marcus Malte – Aires »

Nicolas Mathieu – Leurs enfants après eux (Goncourt 2018)

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.
Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d’Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.


Lire la suite de « Nicolas Mathieu – Leurs enfants après eux (Goncourt 2018) »

Raphaël Morgano – Sous la couverture (recueil de nouvelles)

Toutes les nouvelles de ce recueil ont pour point commun la thématique du livre. « A chute » pour la plupart, elles expérimentent à des degrés divers le concept de mise en abyme. Elles s’entremêlent subtilement aux œuvres des écrivains qui les ont inspirées (Borges, Cortázar, Paul Auster…) et sont autant d’hommages à nos rapports ambigus à la lecture et à l’écriture. La nouvelle d’ouverture, Fellation, tend un piège assez grossier au lecteur, par lequel l’auteur applique sans retenue le conseil de l’un des personnages. Celle qui suit, Rotation, est un conte du bookcrossing. Dans Provocation, Julien Courtade, avatar de Julio Cortázar, propose des variantes à Continuité des Parcs Ce recueil, dans une version courte, a été finaliste du Prix de la Nouvelle d’Angers 2016. Ce prix est le seul en France à récompenser un recueil entier inédit.


Lire la suite de « Raphaël Morgano – Sous la couverture (recueil de nouvelles) »

Cécile Coulon – Trois saisons d’orage

Trois générations confrontées à l’Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
Saga portée par la fureur et la passion, 
Trois saisons d’orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s’étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n’y peuvent rien ; mais ils l’acceptent, car le reste du temps, elles sont l’antichambre du paradis.
Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection – la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l’homme et la nature –, qui sont les battements de cœur du très grand succès que fut Le Roi n’a pas sommeil.


Lire la suite de « Cécile Coulon – Trois saisons d’orage »

Shaun Hamill – Une cosmologie de monstres

51LKRP9eE6L._SX340_BO1,204,203,200_.jpg« Dans Une Cosmologie de monstres, Shaun Hamill allie brillamment les univers angoissants de H.P. Lovecraft avec l’histoire contemporaine d’une famille menacée de destruction par des forces surnaturelles. Il réussit son coup, parce que ces braves gens pourraient être nos voisins. L’horreur ne fonctionne que lorsque nous nous attachons aux personnes concernées ; nous nous attachons aux Turner, et leurs cauchemars deviennent les nôtres. La prose de Hamill est sobre, tout simplement belle. Voilà à quoi ressemblerait un roman d’horreur signé John Irving. J’ai adoré ce livre, et je pense qu’il vous plaira aussi. » Stephen King


Lire la suite de « Shaun Hamill – Une cosmologie de monstres »

Mathieu Menegaux – Je me suis tue

419GLkGEJEL._SX301_BO1,204,203,200_.jpg


Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s’ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s’expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…


Lire la suite de « Mathieu Menegaux – Je me suis tue »

Amélie Nothomb – Soif

41YOjSnYKNL._SX323_BO1,204,203,200_

 


Quatrième de couverture : « Pour éprouver la soif il faut être vivant ».
Bien. Parfait. Parlons donc de Soif, d’Amélie Nothomb.


Lire la suite de « Amélie Nothomb – Soif »

Chloe Benjamin – Les immortalistes

41+Bg0b+YVL._SX307_BO1,204,203,200_.jpg

New York, été 1969. Pour tromper l’ennui, les enfants Gold vont consulter une voyante capable de prédire avec exactitude la date de leur mort. Varya, Daniel, Klara et Simon veulent savoir de quoi demain sera fait. Mais ils sont loin de se douter de ce qui les attend.
Des années plus tard, hantés par la prophétie, leurs choix de vie sont radicalement opposés.
Et lorsque le premier d’entre eux trouve la mort à la date annoncée, les trois autres craignent le pire. Doivent-ils prendre au sérieux cette prémonition ? N’est-ce pas la puissance de l’autosuggestion qui les pousse à s’orienter irrémédiablement vers leur mort ?


Lire la suite de « Chloe Benjamin – Les immortalistes »