Victoria Mas – Le bal des folles


Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.


Lire la suite de « Victoria Mas – Le bal des folles »

Alia Cardyn – Mademoiselle Papillon


Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

Ce roman mêle le destin de deux infirmières et met en lumière une femme exceptionnelle : Thérèse Papillon, qui a sauvé des milliers d’enfants et a été reconnue Juste parmi les Nations. Après avoir mené une véritable enquête – en néonatologie mais aussi auprès de ceux qui ont connu Thérèse Papillon –, Alia Cardyn livre un hommage sensible et lumineux aux femmes qui ont l’audace d’incarner le changement.


Lire la suite de « Alia Cardyn – Mademoiselle Papillon »

Maud Mayeras – Les monstres


Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière extérieure qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l’immense, le père, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que, dehors, il y a des humains. Parce qu’eux sont des monstres et que, tant qu’ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n’ont aucune chance.
Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre.
Pendant ce temps, dans une chambre d’hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours sont sur les dents. Dans ce chaos, l’homme ne connaît qu’une urgence : regagner au plus vite la maison où on l’attend.


Lire la suite de « Maud Mayeras – Les monstres »

Benjamin Whitmer – Les dynamiteurs


1895. Le vice règne en maître à Denver, minée par la pauvreté et la violence. Sam et Cora, deux jeunes orphelins, s’occupent d’une bande d’enfants abandonnés et défendent farouchement leur « foyer » – une usine désaffectée – face aux clochards des alentours. Lors de l’une de ces attaques, un colosse défiguré leur apporte une aide inespérée, au prix de graves blessures que Cora soigne de son mieux. Muet, l’homme-monstre ne communique que par des mots griffonnés sur un carnet. Sam, le seul qui sache lire, se rapproche de lui et se trouve ainsi embarqué dans le monde licencieux des bas-fonds. Expéditions punitives, lynchages et explosions précipitent l’adolescent dans l’univers honni des adultes, qui le fascine et repousse à la fois. Au point de modifier sa nature profonde, et de l’éloigner insidieusement de Cora. Les Dynamiteurs est empli d’une tendresse inconditionnelle envers les laissés-pour-compte. Ce roman intense raconte la fin brutale de l’enfance dynamitée par la corruption du monde des adultes.


Lire la suite de « Benjamin Whitmer – Les dynamiteurs »

David Wellington – Positif


Tout le monde peut être positif…  Le signe « plus » tatoué au dos de la main de Finnegan le marque comme un positif. À tout moment, le virus zombie pourrait se diffuser dans son corps, transformant l’être humain rationnel qu’il est en un monstre affamé. Sa seule chance de mener une existence normale est de survivre à la période d’incubation potentielle.Finn se lance alors seul dans un voyage infernal qui lui fait traverser une Amérique métamorphosée – un territoire sombre et dangereux, peuplé de héros, de pillards, de fous furieux et de hordes de zombies. Et bien que ceux-ci soient partout, Finn ne tarde pas à découvrir que le plus grand danger vient peut-être de ses frères humains…


Lire la suite de « David Wellington – Positif »

Ils vont rejoindre ma PAL #2 : spécial « rentrée littéraire » (ou presque)

Vous l’aurez sûrement remarqué si vous suivez les chroniques du blog, je ne suis pas une grande lectrice de nouveautés. Certes, il m’arrive de lire des livres fraîchement sortis, d’autres un peu moins, mais la plus grande partie de mes chroniques parlent de bouquins sortis les mois ou l’année précédant la publication de mes articles et très souvent, des années auparavant. Je ne regarde d’ailleurs jamais les dates de sortie au moment de l’achat, c’est dire si je m’en fiche.
De façon générale, je ne m’intéresse pas plus que cela aux sorties autres que celles de mes auteurs préférés, ceux dont j’attends justement les prochains bouquins avec grande impatience. Et même dans ces cas-là, je tombe la plupart du temps tout à fait par hasard sur les précommandes, comme pour le dernier Adam Nevill, ou pire, je découvre la sortie le jour J en étant complètement passée à côté de la communication.
Cependant, la rentrée littéraire a parfois un goût particulier puisque c’est le moment le plus propice pour découvrir de nouvelles sorties d’auteurs que j’aime tout particulièrement et qui ne publient pas beaucoup. Chaque été, je garde un œil sur les sorties à venir en croisant les doigts pour y voir du John Hart ou du Jax Miller – même si pour cela, il faut fouiner un petit peu. Et si je vous publie cet article aujourd’hui, c’est qu’en 2020, je suis chanceuse et que j’espère mon enthousiasme communicatif, histoire que vous aussi, vous vous penchiez sur cette rentrée avec les yeux plein d’étoiles.

Lire la suite de « Ils vont rejoindre ma PAL #2 : spécial « rentrée littéraire » (ou presque) »

Cécile Coulon – Une bête au Paradis


La vie d’Émilienne, c’est le Paradis. Cette ferme isolée, au bout d’un chemin sinueux. C’est là qu’elle élève seule, avec pour uniques ressources son courage et sa terre, ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Les saisons se suivent, ils grandissent. Jusqu’à ce que l’adolescence arrive et, avec elle, le premier amour de Blanche, celui qui dévaste tout sur son passage. Il s’appelle Alexandre. Leur couple se forge. Mais la passion que Blanche voue au Paradis la domine tout entière, quand Alexandre, dévoré par son ambition, veut partir en ville, réussir. Alors leurs mondes se déchirent. Et vient la vengeance. Une bête au Paradis est le roman d’une lignée de femmes possédées par leur terre. Un huis clos fiévreux hanté par la folie, le désir et la liberté.


Lire la suite de « Cécile Coulon – Une bête au Paradis »

Mathieu Palain – Sale gosse


Wilfried naît du mauvais côté de la vie.
Sa mère, trop jeune et trop perdue, l’abandonne. Il est placé dans une famille d’accueil aimante. À quinze ans, son monde, c’est le foot. Il grandit balle au pied dans un centre de formation. Mais une colère gronde en lui. Wilfried ne sait pas d’où il vient, ni qui il est. Un jour sa rage explose ; il frappe un joueur. Exclusion définitive. Retour à la case départ. Il retrouve les tours de sa cité, et sombre dans la délinquance. C’est là qu’il rencontre Nina, éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse. Pour elle, chaque jour est une course contre la montre ; il faut sortir ces ados de l’engrenage. Avec Wilfried, un lien particulier se noue.



Lire la suite de « Mathieu Palain – Sale gosse »

Bernard Minier – La vallée (série Commandant Servaz – 6)



Un appel au secours au milieu de la nuit
Une vallée coupée du monde
Une abbaye pleine de secrets
Une forêt mystérieuse
Une série de meurtres épouvantables
Une population terrifiée qui veut se faire justice
Un corbeau qui accuse
Une communauté au bord du chaos
Une nouvelle enquête de Martin Servaz




Lire la suite de « Bernard Minier – La vallée (série Commandant Servaz – 6) »

Williams Exbrayat – Ma vie sera pire que la tienne


Quel est le point commun entre un looser amoureux, un bouledogue alcoolique nommé Disco Boy et une jolie hôtesse de casino ? Une sévère propension à être là au mauvais endroit, au mauvais moment. Ces trois-là n’étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour évoluer en milieu hostile : des trafiquants de drogues, des braqueurs grimés en présidents, des flics retors et une bête qui hante la campagne. Tuer ou se faire tuer, telle est désormais leur seule alternative.


Lire la suite de « Williams Exbrayat – Ma vie sera pire que la tienne »