On va tous mourir ! ☠

📽 Le coin cinéma

Don’t look up


Entre parodie et drame, difficile de qualifier ce long-métrage couillu qui met les deux pieds dans le plat sans être moralisateur. De science-fiction, ce film n’a rien, si ce n’est son résumé. En réalité, la potentielle fin du monde à venir n’est qu’une excuse pour gratter un sujet très actuel poussé par les réseaux sociaux : la course au buzz, aux statistiques et à la popularité.
Ici, le sujet très sérieux de la comète qui fonce droit sur la Terre est d’abord tourné en ridicule, afin d’en tirer le meilleur profit médiatique et social. L’on invite sur les plateaux télés, les illuminés qui tentent d’alerter le monde qu’une catastrophe est sur le point de se produire. On les moque, leur pose des questions qui n’ont rien à voir avec le sujet, mais dont la réponse fera forcément grimper les audiences. On oriente toujours le sujet de sorte qu’il fasse parler, mais surtout, qu’il intéresse l’audience, la captive, la garde, et tant pis si l’on passe sous silence certaines vérités ou que l’on minimise le propos et le caractère urgent de la situation. L’on retrouve cette situation dans énormément de sujets de nos jours, la critique est donc piquante. Des présentateurs télé à la présidente des États-Unis, en passant par les influenceurs et les scientifiques des réseaux sociaux, personne ne semble prendre cette histoire au sérieux : on verra plus tard, disent-ils : quand on aura repoussé le problème si loin que l’on aura plus le choix, et qu’il sera inévitablement trop tard ? Pire, on en joue et en rigole, toujours dans un but de faire de l’audience ou de séduire son auditoire. Tout le monde en prend pour son grade, et c’est franchement justifié. Car si la critique vise l’Amérique, elle s’étend au monde : difficile de faire plus large.

En faisant le choix de finalement faire flancher les politiques, le film nous apprend ou confirme deux choses. D’abord, que beaucoup de décisions, sont prises non pas dans l’intérêt général ou parce que l’action est bonne, mais bien parce qu’il y a un intérêt derrière, financier notamment, et un besoin de popularité la plupart du temps. Et le concept n’est pas que politique, il suffit de jeter un œil sur les blogs littéraires et voir que parfois les chiffres ou la réputation priment sur la transparence, pour comprendre qu’il grangrène à peu près tous les domaines.
Deuxièmement, que les bonnes actions ne doivent en rien aveugler le monde et que ce n’est pas parce que les personnes compétentes prennent les choses en main, que le problème sera forcément résolu : quand c’est trop tard, c’est trop tard ! Don’t look up est un film profondément pessimiste qui ne vous laissera aucun espoir : rien de mieux que de frapper fort pour faire passer un message, ici on ne peut plus clair.


Si ce film fonctionne si bien, c’est peut-être parce qu’on traite une réalité qui nous dépasse, mais aussi parce que les acteurs choisis, dans des rôles inédits, non lissés et parfois parodiques, appuient le côté lunaire des réactions de l’ensemble des personnages et de la façon dont les autorités et le monde traitent la gravité des événements. Le message de ce long-métrage pouvant être transposé dans divers domaines, forcément, il nous parle beaucoup. Il a l’avantage de pouvoir éveiller les consciences tout en nous faisant rire, et ça, c’est plutôt chouette.

Un film incontournable ? Pas forcément. Il faut adhérer à l’univers parodique et aux angles choisis afin de traiter un sujet particulier et une réalité que certains auront du mal à entendre. Le film est fait de codes pas forcément accessibles à ceux qui ne connaissent rien des réseaux sociaux, par exemple. Quant à ceux déjà atteints de la maladie des chiffres ou de la course au buzz, le pari risque d’être compliqué.
Cependant, j’ai envie de penser que ce long-métrage peut être source de déclics, et la réflexion qu’il peut apporter à chaque spectateur reste néanmoins très intéressante. Il s’agit, pour moi, d’un très bon film, pertinent et actuel, que j’ai pris plaisir à regarder. La sonnette d’alarme est tirée, il n’y a plus qu’à l’entendre, et même si c’est de loin, ce sera déjà pas mal.

Deux piètres astronomes s’embarquent dans une gigantesque tournée médiatique pour prévenir l’humanité qu’une comète se dirige vers la Terre et s’apprête à la détruire.

Les images et résumé de cet article ont été pris sur Allociné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s