Le classique n’empêche pas la déception, surtout lorsqu’il est accompagné de fautes impardonnables !

L’attrape-cœur de J. D. Salinger

J. D. Salinger a le sens du parler-vrai, c’est indéniable. Son style, intemporel, parle à toutes les générations, et l’on a même le sentiment que L’attrape-cœur aurait pu être écrit hier, voire demain. Le personnage principal de ce roman, Holden, est authentique dans sa façon de s’exprimer, l’auteur ne nous faisant pas l’affront d’arrondir ses mots et ses phrases pour être correct parce-que-c’est-de-la-littérature-quand-même, mais au contraire nous livre tout ce qu’il y a de plus naturel en matière d’adolescent. L’histoire est d’une simplicité sans nom, et pourtant, il se passe toujours quelque chose dans ce livre. Holden se fait virer de l’établissement scolaire dans lequel il étudie, et afin de ne pas rentrer trop tôt chez lui, il erre de nombreuses heures, rencontre des gens, boit, rit, nous parle de choses et d’autres.

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’œuvre, « L’attrape-cœurs », roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.

Et la bonne idée s’effiloche. D’abord, le style lasse. Les tics de langage du personnage fatiguent – on est pas loin des « Ouah » et des « et tout » à chaque phrase : c’est insupportable – et surtout, que de fautes dans ce livre ! Des infinitifs à la place de passé composé, des première personne du singulier pour des troisième personne, des fautes de frappe, des lettres oubliées, un ou deux mots utilisés à contresens… D’accord, j’ai une édition de 2005, mais on ne corrigeait pas les romans, en 2005, chez Robert Laffont ?
Cela dit, la forme aurait pu être impeccable, ça n’aurait peut-être pas changé le fond du problème : j’ai trouvé ce livre interminable. En réalité, si j’ai compris les intentions et les différentes analyses de texte trouvées sur Internet, je n’ai pas été touchée par le personnage, et j’ai eu beaucoup de mal à trouver le “gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu” promis par la quatrième de couverture. Bon, ce n’est pas une surprise : j’ai quelques soucis avec les grands classiques et les livres dans lesquels tout le monde voit plein de choses, parce que je n’ai jamais la même expérience de lecture.
Et cependant, celui-ci, de classique, restera tout de même un bon souvenir : j’ai aimé le début et surtout sa fin. Oui, une belle fin ne fait pas tout, mais quand même. Celle-ci m’a fait comprendre le reste. Elle m’a fait accepter de m’être ennuyée parce qu’en définitive, le personnage se rend compte de ce qui est le plus important. Les larmes aux yeux (j’ai vraiment aimé la fin qui, pourtant, n’est pas extraordinaire, elle peut même être déceptive), j’ai refermé ce livre en ne regrettant pas d’y avoir passé mon dimanche après-midi.

Un avis en demi-teinte donc et une expérience forcément conditionnée par les trop nombreuses fautes grossières. L’attrapecoeurs est peut-être aussi un roman que l’on savoure une fois terminé. C’est en tout cas le sentiment que j’ai, plusieurs jours après l’avoir fini ; certaines choses ressortent quand d’autres s’en vont ou se transforment. Loin, tout de même, d’être le roman coup de poing auquel je m’attendais, il y a forcément des choses à garder de cette lecture.

3 commentaires sur « Le classique n’empêche pas la déception, surtout lorsqu’il est accompagné de fautes impardonnables ! »

  1. Depuis le temps que je procrastine sur celui ci il serait peut etre temps de me relancer, merci pour le rappel, trs belle plume 🙂 hésites pas à venir faire un tour sur mon site Intel-blog.fr et à t’abonner si ça te plaît 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s