“Parfois, il est trop tard”

Un coeur sombre de R. J. Ellory

Ce début d’année 2021 est fortement marqué par la redécouverte de R. J. Ellory, et si je m’étais écoutée, j’aurais enchaîné un autre livre de cet auteur dès la dernière page d’Un cœur sombre tournée. Pourtant, ce roman et moi n’étions pas faits pour vivre une histoire harmonieuse ; ses sujets, son cadre, son thème ne faisant pas partie de mes préférences en littérature. Malgré tout, force est de constater que ce roman a fait le boulot, bien au-delà ce que je pensais en découvrant le monde de la pègre étalée sur tant de pages. Le risque de passer à côté du livre étant donc grand, la rencontre aurait pu se finir en queue de poisson, et pourtant, c’est avec un enthousiasme presque incompréhensible que j’ai envie de parler d’Un cœur sombre aujourd’hui, et surtout, de son héros.

Sous sa façade respectable, l’inspecteur Vincent Madigan, piètre mari et mauvais père, est un homme que ses démons ont entraîné dans une spirale dangereuse. La grosse somme d’argent qu’il doit à Sandià, le roi de la pègre d’East Harlem, risque de lui coûter la vie. Pour s’en sortir, il décide de braquer 400  000 dollars dans une des planques de Sandià. Mais les choses tournent mal : il est obligé d’éliminer ses complices et une petite fille est blessée dans la fusillade. Rongé par l’angoisse et la culpabilité, Madigan s’engage sur la dernière voie qu’il lui reste : celle d’une impossible rédemption.

Le cœur sombre de Vincent Madigan m’aura convaincue, certes, mais la lecture aura été parfois laborieuse. Le livre en lui-même n’est pas mauvais, les défauts y sont rares et il serait injuste, pour la qualité générale du roman, de tirer de la lecture de ce roman un avis totalement négatif en mode « je n’ai pas aimé ». Car en réalité, j’ai aimé lire ce livre presque autant que j’aie aimé lire Papillon de nuit.
La différence profonde se trouve dans l’intrigue, plus orientée polar et roman noir que thriller dans Un cœur sombre, et le cadre dans lequel elle se déroule. Pègre, règlements de compte, violences, meurtres, avec un personnage central qui dirige l’ensemble, gère et terrorise son petit monde ; la configuration, que je n’apprécie pas forcément dans les intrigues en général, avait de quoi me rebuter. Cependant, le fait qu’un flic à l’âme ambivalente soit aux premières loges de l’affaire de l’intrigue, a un peu changé la donne.
En effet, même si l’histoire globale ne m’a pas autant passionnée que je pensais qu’elle le ferait, Madigan est un personnage suffisamment fort, charismatique et intrigant pour garder la lectrice réfractaire que j’ai été presque dès le début. Me garder sur plus de 500 pages alors que je ne me reconnais ni dans l’histoire, ni dans les lieux et encore moins dans le milieu traité par le roman, est une sorte d’exploit. Mais Madigan a des arguments, et jusqu’au bout ce personnage m’aura captivée, son destin touchée, sa fin bouleversée. Tiraillé entre ses problèmes avec le chef de la pègre, ses regrets et sa culpabilité, le roman raconte l’épopée de ce personnage au cœur sombre mais tendre aussi, cherchant à se ranger. Chose non-aisée, puisqu’il lui faudra plusieurs centaines de pages pour y parvenir. Ou pas d’ailleurs. Dans une Amérique sombre, véreuse, gangrenée par les magouilles, les pots-de-vin et les arrangements – sous la menace -, difficile de trouver une issue de sortie dès lors que l’on a mis un pied dans un monde qui nous dépasse. Ce sont probablement les deux opposés de la personnalité de Vincent Madigan, capable de faire autant preuve de compassion et de tendresse, que de violence et de froideur, qui m’auront le plus convaincu et plu dans ce livre. Ça, et l’écriture de l’auteur qui se fait doucement une place dans ma liste d’auteurs doudous. Pour peu que l’on apprécie ce genre d’histoire, sûr que le Cœur sombre d’Ellory saura être convainquant, voire brillant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s