Ils vont rejoindre ma PAL en 2020 !

L’avantage de vider sa PAL une fois par an (ou plus), c’est qu’une fois l’objectif atteint, on peut s’acheter les livres qui nous font vraiment envie, certains depuis très longtemps ! C’est une certitude, mon challenge Il ne doit en rester que cinq, ne sera pas terminé au 31 décembre 2019, aussi ma wishlist ne sera validée et achetée qu’en 2020. Et cette liste d’achats, on en parle aujourd’hui.


Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler (auto-édité)

Laurine, c’est l’histoire d’une nana qui a galéré bien comme il faut pour sortir son premier roman. Je suis impatiente de découvrir cette autrice dont la plume dans ses retours de lecture me plaît déjà beaucoup. Je n’ai pu résister à l’envie de lire l’extrait sur Amazon et je m’en suis mordu les doigts tellement j’aurais aimé avoir le bouquin sous la main ! En tout cas, ça a l’air d’être propre, très très plaisant à lire et surtout, le sujet du roman qui semble être cher à l’autrice, sort vraiment de ce qu’on a l’habitude de voir dans le policier.
Résumé :
Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi « Mariage pour Tous », plusieurs couples d’hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.
Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…

THÉRIANTHROPE de Michael Fenris (Prisma)

Contrairement à beaucoup de mes copines, je ne suis pas une inconditionnelle de l’auteur et les deux livres que j’ai essayé de lire de Michael Fenris (Feuilles et Aaverhelyon) ont été deux abandons. Et pourtant, depuis que Thérianthrope est sorti, il me fait envie. S’il a rejoint ma liste d’achats, c’est parce que le blog Encore un livre (Katia, donc) en a fait une chronique qui m’a énormément plu.
Résumé :
L’inspecteur Ernesto Guzman espérait finir sa carrière tranquillement. Il réalise que la retraite va devoir attendre quand on l’envoie sur une scène de crime particulièrement sordide : la victime a été massacrée mais, surtout, en partie dévorée par son assassin… Alors que les cadavres affreusement mutilés s’accumulent, l’identité du serial killer ne fait plus aucun doute : Mitchell Hiker, ancien garde forestier tout juste échappé d’un asile psychiatrique. L’homme est persuadé d’être un loup-garou, et une petite voix dans sa tête lui souffle de tuer. La traque va commencer.

Évasion de Benjamin Whitmer (Gallmeister)

Une nouvelle fois, c’est une blogueuse qui m’a donné envie de me prendre ce livre, et c’est Light and Smell qui en a parlé dans un de ses Top Ten Tuesday. Je n’ai jamais lu l’auteur, bien qu’on m’ait très souvent conseillé son livre Pike, et ça sera donc l’occasion de le découvrir.
Résumé :
1968. Le soir du Réveillon, douze détenus s’évadent de la prison d’Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d’en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d’herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

Sur le toit de l’enfer de Ilaria Tuti (La bête noire)

Une nouvelle fois nous allons parler du blog Encore un livre et de sa créatrice, Katia, puisque c’est elle qui m’a fait noter ce livre, suite à ses publications de Noël sur Facebook. Je lis très peu d’auteurs italiens, ça sera donc l’occasion de le faire. Remarquons que c’est très souvent la même qui me fait noter des bouquins… et c’est pas fini 😂
Résumé :
« Les tueurs voient l’enfer que nous avons sous nos pieds, tandis que nous, nous ne voyons que les fleurs… « 
Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le coeur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

Double piège d’Harlan Coben (Belfond Noir)

Cette fois-ci c’est un blogueur qui a su trouver les bons mots pour me convaincre de découvrir cet auteur que je n’ai encore jamais lu. Je vous propose de lire la chronique responsable de ce futur achat, rédigée par La caverne du polar, un blog que je conseille aussi.
Résumé :
Vous pensez connaître la vérité. La vérité est que vous ignorez tout.
New Jersey, aujourd’hui.
Pour surveiller sa baby-sitter, Maya a installé une caméra dans son salon. Un jour, un homme apparaît à l’écran, jouant avec sa petite Lily. Un homme que Maya connaît bien : Joe, son mari… qu’elle vient d’enterrer. Un choc. Et de troublantes découvertes : le certificat de décès de Joe a disparu et l’arme impliquée dans sa mort est aussi celle qui a coûté la vie à la sœur de Maya, Claire, trois ans plus tôt. Mort ou vivant, qui était vraiment Joe ? Doit-on croire tout ce que l’on voit ? Pour Maya, l’heure est venue de plonger dans un passé trouble ; un monde à la frontière entre vérité et illusions. Un monde dangereux, dont elle pourrait être la nouvelle victime.

L’heure des fous de Nicolas Lebel (Marabout)

Je n’ai encore jamais lu cet auteur, mais je n’en lis que du bien ! Je reprends donc la série dans l’ordre en commençant par L’heure des fous histoire de me faire un avis et de vérifier si tout ce que l’on dit sur Nicolas Lebel est vrai.
Résumé :
Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard… Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au coeur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale.
Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous…

Le livre bonus ajouté à la dernière minute, grâce à Katia (oui encore la chipie) : Le gardien invisible de Dolores Redondo, premier livre de la trilogie la vallée du Baztan (Stock)


Résumé :
Le cadavre d’une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l’oeuvre du basajaun, un être mythologique ? L’inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l’enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu’elle a tenté de fuir toute sa vie durant. 
Jonglant entre les techniques d’investigation scientifique modernes et les croyances populaires, Amaia Salazar devra mettre la main sur ce gardien invisible qui perturbe la vie paisible des habitants d’Elizondo.



Je profite de la fin de cet article pour vous souhaitez à tous, de très bonnes fêtes !

7 commentaires sur « Ils vont rejoindre ma PAL en 2020 ! »

  1. Joli programme d’acquisition 🙂
    Merci de m’avoir citée et ravie de t’avoir donné une envie lecture…
    Pour ma part, dans ta sélection, je note « ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang ». Ce titre est juste génial et laisse présager une histoire intense !
    Quant au Harlan Coben c’est toujours l’assurance d’un bon moment, pas le plus innovant qui soit, mais des plus efficaces pour faire passer le temps à vitesse grand V.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah le petit de Laurine 😊 il a de très bons retours et on me vante son écriture à chaque fois 😍
      Je n’ai jamais lu Coben, il fallait que je m’y mette quand même ! Comme tout le reste en fait, c’est ça l’inconvénient de se mettre à la lecture 20 ans après tout le monde, j’ai tout à découvrir 🤣

      Aimé par 1 personne

  2. Oui en effet je te conseille vivement de découvrir Harlan Coben, on va dire que c’est une valeur sûr. Il maîtrise toutes les ficelles du thriller on ne peux pas le nier. Et Nicolas Lebel OUI tu dois absolument le découvrir. Son écriture est fantastique. Le capitaine Daniel Mehrlicht est tout simplement un de mes personnages récurrents préférés ! Joyeux Noël à toi aussi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s