Glenn Cooper – Le Livre des morts (Livre 1 de la série Will Piper)

41dcSSrCZlL._SX312_BO1,204,203,200_


New York, mai 2009. Une série de décès inexplicables fait les gros titres. Rien ne semble relier les victimes, ni leur vie ni les circonstances de leur disparition. Rien, sinon une carte postale de Las Vegas, qu’ils ont tous reçue. Une carte postale avec une simple date. Celle de leur mort…
Will Piper, profileur au FBI, n’a jamais rien connu de tel. Commence alors pour lui un véritable casse-tête pour mettre le doigt sur la plus invraisemblable des vérités : tout serait-il écrit à l’avance ?


Entre David Ellis↗ et le surprenant De Profundis↗ d’Emmanuelle Pirotte, (le) cherche midi↗ a su se faire une place dans ma bibliothèque, ses parutions lues côtoyant mon bien aimé John Hart. C’est donc tout naturellement que j’ai été jeter un œil à leur catalogue il y a quelques mois, et mon regard a croisé un livre qui m’a interpellée : Le Secret du Graal↗. Pourtant, ce n’est pas vers ce livre que je me suis tournée la semaine dernière, mais bien vers Le Livre des morts, premier roman de Glenn Cooper sorti en 2009, il y a tout juste dix ans. Livre qui fait d’ailleurs partie d’une série, la série Will Piper.
Will Piper est un agent du FBI qui a été rétrogradé pour faute professionnelle. Cependant, on continue de dire de lui qu’il est un profileur hors pair, et c’est donc tout naturellement lui qui est désigné pour reprendre l’affaire Apocalypse, lorsque l’agent en charge de l’affaire se retrouve en arrêt maladie. Will Piper hérite d’une coéquipière et d’une affaire hors normes – sa dernière grosse affaire – qui met en scène un tueur en série qui envoie une carte à ses victimes sur laquelle est inscrite une date (celle de leur mort) et un cercueil. La chasse à l’homme peut commencer.

Qu’on ne s’y trompe pas, Le livre des morts n’est pas un roman policier conventionnel, même s’il en a l’allure sur sa quatrième de couverture (et dans mon résumé). D’ailleurs, dans l’écriture et la construction même du roman et des personnages, je n’ai pas trouvé de genre policier. L’auteur s’éloigne très souvent (voire complètement) de la ligne directrice policière de son roman et de l’enquête, pour aller flâner un peu partout. Je dis flâner, mais on est loin de la promenade de santé qui nous laisse le temps de profiter de l’air frais, nez en l’air et cheveux au vent, sans vraiment de but et/ou de nécessité (ce que je déteste). Non.
On prend nos distances avec l’affaire en cours pour faire des allers retours entre présent et passé, en remontant jusqu’à l’année 777 pour rencontrer l’Histoire et d’autres personnages, un pan politique à tendance complotiste, une belle zone 51, de la religion, du surnaturel, des personnages mystérieux dont on ne comprend pas tout de suite pourquoi l’auteur nous raconte leur histoire, et un bout de la vie des victimes. Entre autres, hein, je ne vais pas m’amuser à tout énumérer, nous serions encore là demain. Bref, il y a du monde, des époques et des lieux, plein de tableaux et de genres, c’est dense, il faut donc être attentif, et tout ça ne s’imbrique pas aussitôt. Ce qu’on dirait brouillon, n’en a sûrement que l’allure puisque je pars du principe que tout ça n’est pas écrit pour rien. Mais il m’a fallu du temps pour comprendre que j’aimais bien, en fait.
Je suis en réalité restée dans un flou monstrueux pendant une bonne partie du roman en me demandant si je l’aimais ou non, mais en continuant tout de même de bouffer le livre qui avait quand même un pouvoir très attractif sur moi – j’aurais donc dû me douter que je l’aimais, ce bouquin !

Et effectivement, j’ai adoré ce roman ! Il a tout ce que j’aime ; une intrigue riche avec beaucoup de personnages qui évoluent à différentes époques, les uns ayant des conséquences sur les autres, et le passé expliquant le présent ; une enquête policière légère avec certes des policiers qui finissent par coucher ensemble, mais qui en dehors de ça, ne ressemblent à aucun autre personnage que j’aurais déjà pu rencontrer ; du mystère, des secrets, une pointe de religion, beaucoup de brouillard, des personnages intrigants et attachants qui participent activement au déroulement de l’histoire (ce n’est pas toujours le cas, certains personnages ne servent à rien dans d’autres ouvrages, surtout lorsqu’il y en a beaucoup), et une intrigue qui dévoile son étendue finale très lentement en prenant le temps de développer tous ses tableaux avant de les clore définitivement. Et quel final ! J’aurais enchaîné avec le second tome si je l’avais eu sous la main tellement j’étais dedans et tellement j’aurais voulu connaître la suite. Mais pourquoi n’avais-je jamais lu Glenn Cooper avant, en particulier ce livre-ci ?
Alors oui, je déborde d’enthousiasme dans cette fin de chronique, mais les débuts ont été difficiles quand même. Si je n’avais pas persévéré, j’aurais dit que, vraiment, Glenn Cooper, ça part dans tous les sens. Et pourtant, je suis une inconditionnelle de ce genre d’intrigue très brumeuse qui ne trouve son dénouement et sa lumière qu’à la toute fin en laissant le lecteur patauger en attendant. Il faut dire que des romans qui essayent de perdre le lecteur et/ou de créer une histoire dense mais qui se vautrent, il y en a beaucoup et à force, je me méfie. Cette fois-ci, c’est un carton plus que plein : ce livre est exactement ce que je recherche et aime, et je croise les doigts pour que la suite et les autres livres de l’auteur soient de la même trempe !
thumbnail (3)

5 commentaires sur « Glenn Cooper – Le Livre des morts (Livre 1 de la série Will Piper) »

    1. Pour l’instant, il fait l’unanimité dans les retours que j’ai de personnes qui l’ont lu 😁 Paraît-il que les suite sont encore meilleures, j’ai hâte de m’y plonger. Pour ce qui est de s’emmêler, c’est effectivement le cas et c’est plutôt bien fait 😁

      Aimé par 1 personne

  1. J avais beaucoup apprécié cette lecture, le second tome a été plus nuancé. Je ne possède pas le suivant mais je le lirai à l’occasion par curiosité par contre j’ai le secret du graal dans ma pal, je pense qu’il en sortira l’année prochaine !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s