Chris Loseus – Le voyage de Madison

1Couv-VoyageMadison-CL-03.jpgDétroit, une soirée de février 2016. L’amant de Madison Espino est sauvagement assassiné devant elle. Trois ans plus tard, hantée par ce tragique souvenir, elle se rend auprès de sa mère mourante à San Diego. Commence alors un étrange road trip jalonné par une série de meurtres à travers plusieurs états. Tous avec la même signature, une large ouverture sous la gorge… Et si l’assassin disparu trois ans plus tôt était à sa poursuite ? Un huis clos à bord d’une vieille Chevrolet Camaro… Des portes à pousser et des tiroirs à ouvrir… Celles des chambres à coucher. Des apparences tombent, la vérité se révèle !


Depuis que je lis et que je tiens mon blog – ce qui est arrivé à peu près en même temps -, deux lectures ont particulièrement eut un impact. Candyland↗ de Jax Miller, qui a modifié en profondeur mes goûts et mes attentes, et m’a surtout révélé ma préférence pour les romans noirs aux histoires complexes, aux personnages fouillés et à l’écriture qui va avec ; et puis, il y a eut Bill dangereuse innocence↗ de Chris Loseus, avec lequel j’ai découvert l’auteur et la totale immersion dans une lecture, au point d’en oublier ma propre existence. J’aimerais ressentir et vivre ça plus souvent, malheureusement, rares sont les bouquins qui m’emmènent aussi loin dans le vécu d’une histoire. Depuis, j’ai lu presque tous les romans de Chris et je n’ai jamais été déçue, même si j’ai bien sûr mes préférés. Bill et Chatsworth Creek↗.
Aujourd’hui, je vous parle du dernier thriller de l’auteur : Le voyage de Madison.

Bon. Cette fois-ci, ce n’est pas un avis débordant d’enthousiasme que je vais vous livrer. Comme d’habitude, je vais éviter d’en dire trop sur l’histoire, même si mon avis aurait besoin de spoil pour être vraiment précis ; je vais faire sans.
Le voyage de Madison raconte le voyage de Madison. Ah, je vous surprends, n’est-ce pas ? 😂 Madison n’a pas vu sa mère depuis plusieurs années lorsqu’elle apprend que cette dernière est sur le point de mourir. Elle décide de se rendre à son chevet pour accompagner ses derniers instants, et c’est pendant ce voyage en voiture que nous allons la suivre, apprendre à la connaître et nous y attacher. Ce ne sont pas de magnifiques paysages que l’on va pouvoir admirer à travers la vitre de la Camaro, mais la vie de Madison, ses erreurs, son calvaire, ses divers drames, les cadavres qui jonchent le trajet, le danger et la peur qui grandissent à mesure que les kilomètres défilent. Plus le temps passe, plus le passé de Madison lui revient en mémoire et nous fouette le visage. Des souvenirs douloureux qui remontent à la surface et des cadavres laissés sur la route, telle est l’histoire de Madison et de ce voyage agrémenté d’un tueur qui semble poursuivre la jeune femme – et accessoirement la protéger.
Le souci que j’ai eu avec ce livre, c’est que très vite j’ai senti que quelque chose n’allait pas, que ça sonnait faux. Alors en soi, ce n’est pas bien grave, au contraire. J’adore lorsque je sens que l’auteur joue avec moi, qu’il me ment et connaît la vérité, mais qu’en attendant, il s’amuse bien en pensant « tu vas voir, avec cette fin, je vais te retourner le cerveau ». Et même lorsque j’ai le doute et que je sais qu’on se joue de moi, ça passe. Sauf qu’avec Madison, mes doutes et mes suspicions se sont transformées en « c’est invraisemblable ». Et c’est là que le manque d’explications pour argumenter se fait sentir, mais je n’irai pas plus loin, en ce qui concerne l’histoire, pour ceux qui n’ont pas lu le livre. Pour résumer, je n’ai pas cru une seule seconde en certaines choses et je n’ai pas compris les choix de l’héroïne que je n’ai pas toujours trouvés appropriés à la situation. Attention quand même, tout est expliqué à la fin et tout est justifié, seulement dans mon cas, ça n’a pas suffit, l’invraisemblance avait déjà trop germé dans mon esprit.
Sur la forme aussi j’ai trouvé quelques petites imperfections, notamment certaines répétitions qui auraient pu être évitées. Répétitions de mots tels que « cool », « fausset » ou « tiroir » que je ne supporte plus ; répétitions de certaines phrases ou faits que l’on retrouve au mot près dans deux chapitres différents, pas très éloignés en plus ; et la scène d’ouverture que j’ai trouvée, au départ, trop répétitive puisque là aussi, on retrouve cette même scène presque au mot près dans plusieurs chapitres, sûrement pour appuyer sur le côté traumatisant de la chose. Alors ça marche, mais c’est très répétitif.

Ne vous fiez cependant pas uniquement à toutes ces petites notes négatives que je viens d’énumérer, puisqu’en définitive, j’ai tout de même apprécié ma lecture et d’accompagner Madison durant ce voyage. Cependant, plus le temps passe et moins ce sur quoi j’ai tiqué me semble plausible, mais je sais que d’autres lecteurs n’ont pas du tout focalisé là-dessus et n’ont rien vu venir.
Finalement, ce qui me surprend le plus, c’est que ce livre soit de Chris Loseus. Le voyage de Madison est très différent des autres romans de l’auteur que j’ai lus, et je ne m’attendais pas à autant de noirceur et à ce personnage féminin très réaliste, très attachant. Ce livre ne fera pas forcément parti de mes préférés, nous verrons ça sur le long terme lorsque j’aurai tout digéré, parce que j’ai beaucoup aimé Madison et la lecture.
Je ne peux cependant pas nier le fait que Chris est un auteur qui sait se renouveler, surprendre son lecteur et s’ouvrir à tous les genres. Le reste n’est probablement qu’une question de goût.thumbnail (3)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s