David Ellis – Caché

41DimbMSlkL._SX317_BO1,204,203,200_Issu d’une famille très modeste, Jason Kolarich a réussi à intégrer un des cabinets d’avocats les plus prestigieux de Chicago, avant qu’un drame personnel ne le contraigne à démissionner. Après une longue dépression, il recommence à travailler à son compte pour des cas mineurs lorsque un certain Mr Smith le contacte et lui propose une forte somme d’argent pour défendre un homme accusé d’homicide. Cet homme, Jason le connaît intimement, c’est son ami d’enfance, Sammy Cutler, qu’il a perdu de vue depuis des années. 
Lorsqu’ils étaient jeunes, la petite sœur de Sammy, Audrey Cutler, avait été victime d’un enlèvement jamais élucidé. Et aujourd’hui, vingt-cinq ans après les faits, Sammy, que l’affaire a profondément traumatisé, est accusé du meurtre du principal suspect de l’enlèvement, Griffin Perlini, un pervers sexuel dont la culpabilité n’a jamais été clairement établie. 
Afin d’obtenir la clémence du jury, Jason n’a d’autre solution que de reprendre l’enquête sur la disparition d’Audrey, avec le soutien du mystérieux Mr Smith, qui semble prêt à tout pour obtenir l’acquittement de Sammy Cutler. Au terme de celle-ci et de ses nombreux rebondissements, il découvrira une vérité totalement insoupçonnée.


Je vous ai parlé, deux fois déjà, de David Ellis. La première fois pour parler de La comédie des menteurs, un roman construit à rebours que j’avais beaucoup aimé. La seconde fois, c’était après la lecture de 16 ans après, un thriller juridique que j’ai encore plus aimé que le premier. Cette fois-ci, c’est avec Caché que je vous reparle de David Ellis qui, vu le prologue et les premières dizaines de pages, promettait de détrôner 16 ans après, haut la main. Et pourtant, c’est une chronique plus nuancée et courte que je publie aujourd’hui.

J’avais toutes les raisons de ne pas être calme. Un homme que j’avais autrefois appelé mon meilleur ami, mon frère, encourait une peine de prison à perpétuité, tandis que mon frère biologique se trouvait lui-même dans de beaux draps.

Le souci majeur que j’ai avec ce roman, est le choix de l’auteur d’imposer à son personnage avocat un dossier sous la menace, et gare à lui s’il ne fait pas ce qu’on lui demande de faire. Je n’aime pas la contrainte et la menace dans les romans, c’est un fait général, absolument pas inhérent à ce roman-ci spécifiquement. Et, malheureusement, le personnage avocat ne va pas relever le tout puisque son potentiel, en tant que métier, n’est pas vraiment exploité comme je le pensais. La combinaison des deux faits a conduit à une lecture en demi-teinte.
En revanche, j’ai toujours pris autant de plaisir à lire David Ellis, bien que l’histoire ne m’ait pas vraiment plu ; l’auteur sait exactement comment dire les choses et les tourner pour que même sans intérêt, j’aille jusqu’au bout. Et je suis donc allée au bout et j’ai eu droit à une jolie surprise.

À un moment donné, dans le dernier tiers et en plein milieu d’un chapitre, je ne sais pourquoi ni comment, j’ai commencé à réellement entrer dans l’histoire, à me plaire dans le cadre et à apprécier la tournure que prenaient les événements. Le dénouement s’est installé en douceur et, comme tout commençait un peu à se résoudre, à se découvrir et à se révéler, mon intérêt a probablement été réveillé, appuyer par le côté juridique enfin mis en avant ! Malheureusement, un dernier tiers ne suffit pas à faire de l’ensemble une intrigue qui m’aura passionnée, mais il s’agit d’une question de goût plus qu’autre chose.
Je ne suis pas spécialement attirée par les histoires dans lesquelles un personnage est obligé de faire quelque chose, et s’il ne le fait pas, on tire dans le tas, on bousille sa vie, on détruit sa famille, bref, on le menace bien comme il faut en amont pour orienter ses actions. Alors forcément, Caché qui est basé sur ce concept mais qui arrive tout de même à proposer bien plus que ça (je me dois de le dire), n’est sûrement pas le livre de David Ellis que je vais aller conseiller en premier. Cependant, si le suspense lié à la contrainte ne m’atteint pas du tout et me blase complètement (disons-le), peut-être que d’autres lecteurs pourraient trouver de quoi se satisfaire dans cette intrigue, d’autant plus qu’elle n’est pas mal fichue, plutôt bien construite même, et bien écrite. C’est tout simplement que ce genre d’histoire ne m’emballe pas. Il n’empêche que la suite, La conspiration de Kolarich m’attend et qu’il risque de passer entre mes mains plus vite que je ne le pense.

Caché chez Cherche Midi
thumbnail (3)

4 commentaires sur « David Ellis – Caché »

    1. Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, en effet. Mais si on me dit « j’adore les romans dans lesquels les personnages sont contraints de faire des choses sous la menace » et ce genre d’intrigue, sûr que je conseillerais celui-ci du coup. Pour ceux que la menace ne dérange pas, c’est un très bon roman 😁

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s