Frédéric Brusson – Les heures sombres

41PUFq3XN0L


Camille est une femme à bout. Elle n’aime pas sa vie. Elle n’aime pas ce travail sans intérêt, ce logement sans âme où elle habite, ces journées interminables. Ces heures sombres.
Camille regrette sa vie d’avant. Ces moments de bonheur intense, cet amour qu’on lui a volé, cet avenir brisé sur une route de campagne.
Camille est une femme au bord du gouffre.
Pourra-t-elle éviter la chute ?


Je n’étais pas tellement attirée par les écrits de Fred parce que pas tellement mon genre. Mais en même temps, j’étais très curieuse de découvrir sa plume, lui qui a osé franchir le pas, passant de lecteur qui donne son avis, à auteur qui partage ses écrits. Il y a toujours eu une certaine sensibilité dans ses retours qui m’a rendu très curieuse. Finalement, c’est avec la sortie des Heures sombres que j’ai rejoint l’aventure et découvert cette plume qui, comme promis, est très sensible.

Les heures sombres racontent la vie amoureuse de Camille. Sa rencontre avec Antoine, leur coup de foudre, leur amour, leurs enfants et puis sa disparition à lui et sa déchéance à elle. L’histoire se déroule sur deux périodes. Avant avec Antoine, le bonheur à l’état pur, l’amour comme on aimerait tous le connaître et le drame, la vie qui s’écroule, Camille qui s’effondre. La seconde période se passe cinq ans plus tard et se déroule dans l’autre sens. Camille est au fond du trou, s’occupe de ses enfants tout en regrettant parfois de les avoir mis au monde et puis telle une fleur, Camille se rouvre au monde, aux autres et à elle-même.

Camille m’a touchée, l’auteur a choisi les mots justes pour que je sourie, les yeux pétillants, aux instants de bonheur, et laisse échapper plusieurs larmes pour le reste. Je me suis terriblement retrouvée dans ce personnage de Camille, ça m’a remuée, ça m’a fait mal, ça m’a aussi (re)donné de l’espoir. J’ai eu l’impression d’avoir été aimée le temps de lire ce roman, d’avoir compris ce que ça voulait réellement dire et j’ai souffert aux côtés de Camille. C’était rassurant.

Merci à celles et ceux qui m’ont convaincue de lire Fred même si le sujet et le genre ne sont pas ma tasse de thé.
Merci à Fred d’avoir posé des mots sur ce qui ronge, je pense, beaucoup de gens – hommes et femmes. Je m’y suis retrouvée, pari réussi donc.

Les heures sombres sur Amazon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s