Jérôme Loubry – Le Douzième Chapitre

51KF21VwVtLEt si un manuscrit anonyme racontait une nouvelle version de votre pire souvenir d’enfance…
Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. 
Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. 
Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. 
Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. 
À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire…


Si tout comme moi vous fréquentez les groupes de lecture sur Facebook, alors vous avez forcément entendu parler de Jérôme Loubry ainsi que de son dernier livre Le Douzième Chapitre. Les retours sont unanimes : ce livre est un bijou. Ça commence fort 😊
Je voulais attendre que l’engouement autour de cette sortie se tasse. Et puis, on m’a soufflé à l’oreille que l’auteur avait usé d’une construction que j’aime tout particulièrement : l’alternance entre passé et présent. Ce détail est l’unique argument qui m’a poussée à acheter ce livre aux retours plus qu’élogieux, parce que dire d’un livre que c’est un bijou, ne me suffit pas. En revanche si mon péché mignon est utilisé alors là, ça change presque tout. Bref, j’ai lu Le Douzième Chapitre alors que ça n’était pas du tout prévu, et peut-être aurais-je dû attendre (quoique je ne pense pas que ça aurait changé le fond du problème).

L’histoire est classique et pas réellement surprenante ou innovante. C’est l’histoire d’un écrivain et d’un éditeur qui sont potes, et qui reçoivent tous les deux un manuscrit d’une tierce personne anonyme qui raconte leur passé commun. Un drame survenu pendant leur enfance cache en réalité de lourds secrets qui vont être dévoilés à travers différents « chapitres douze » dans chaque manuscrit envoyé aux différents protagonistes de l’affaire. L’idée est plutôt bonne même si à première vue ça sent le réchauffé, en revanche, la façon dont elle est construite m’a beaucoup moins séduite.
L‘alternance passé et présent, le gros point fort de ce roman avant lecture, est pour moi gâchée par la façon dont elle est utilisée. L’immersion dans le passé des personnages qui nous permet de connaître leur enfance et les secrets autour du drame, m’est en partie impossible parce qu’il s’agit d’un manuscrit que le personnage principal lit. Bon déjà l’écrivain dans un livre, c’est pas mon truc, mais si en plus on me propose un manuscrit dans un livre, non merci. Ce procédé a trop été utilisé à mon goût et puis c’est trop frais, Franck Thilliez l’a fait récemment (plutôt bien en plus) et j’ai d’ailleurs pensé à son livre en lisant plusieurs détails. Le petit plus qui rend le manuscrit encore moins attrayant pour moi : le fait qu’il soit écrit en italique. Pour le coup c’est assez personnel mais l’utilisation de l’italique pendant plusieurs pages me fait mal aux yeux. Ça n’a donc pas aidé à me faire aimer le principe de l’intrigue.
Le style n’est pas désagréable en soi, je reproche tout de même l’utilisation parfois abusive d’adverbe ou d’adjectif ainsi que de tournures de phrases qui, à la lecture, semblent forcées. Parce que ça sonne mieux, mais ça n’apporte rien ni à l’histoire, ni à la description encore moins à l’immersion.

L’histoire est sympa et maîtrisée, là-dessus rien à dire. Je ne me suis malheureusement attachée à aucun personnage, pas même aux enfants dont les dialogues et comportements sont parfois en décalage par rapport à leur âge ou à une situation. Je n’ai pas été intriguée, curieuse ou soucieuse de ce qui allait se passer. J’ai trouvé l’intrigue plutôt bien tournée et intéressante mais pas au point de vouloir allonger les journées pour terminer ce livre. Les révélations et le suspense de fins de chapitres n’ont pas du tout fonctionné sur moi et je fais sûrement une overdose de thriller aux trames et aux constructions similaires. Là pour le coup, tout est assez classique, à croire que je n’ai désormais que ce mot à la bouche, mais malheureusement c’est ce que je ressens de plus en plus. Le douzième chapitre n’y échappe pas, je n’ai pas trouvé grand chose de nouveau dans ce bouquin.
J’ai tout de même plus apprécié le roman une fois le manuscrit terminé, parce que oui, arrivé à la moitié du livre, le personnage a fini de lire le texte et un autre pan de l’intrigue débute : la recherche de la vérité. La fin, quant a elle, a été surprenante, c’est une jolie surprise parce que je ne l’ai pas vue arriver et j’ai apprécié que l’auteur m’étonne.

Un thriller somme toute classique au style peu ambitieux et lorsqu’il le devient, il est maladroit. Il n’y a pas de déception, pas de colère ou de frustration après lecture de ce livre. Juste un sentiment de manque, du petit détail qui aurait rendu l’intrigue passionnante. Ça se laisse lire, l’histoire et le style sont acceptables, mais je n’en garderai pas un souvenir mémorable.

Le Douzième Chapitre

5 commentaires sur « Jérôme Loubry – Le Douzième Chapitre »

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi ! Je m’inquiétais de ne lire que des critiques positives et je commençais à me demander ce que j’avais loupé… Effectivement, un style un peu laborieux, des personnages peu attachants et puis même si le suspense est là, les révélations sont un peu décevantes au final… mon avis ici : https://pamolico.wordpress.com/2019/03/15/un-polar-un-peu-decevant-le-douzieme-chapitre-jerome-loubry/ 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s