Corinne Falbet-Desmoulin – Insolites (Recueil de nouvelles)

InsolitesDix-sept petites histoires insolites d’amour et d’amitié. Pourquoi Galaad et Léola désirent-ils à tout prix s’évader ? Qu’est-ce qui pousse Laure à collectionner des objets invraisemblables ? A quoi peut amener la rencontre entre un vieil homme et un renard ? Quel est le plus beau rôle des mains d’Adeline ? Entre fantastique et réalisme, se dévoilent des amours heureux, contrariés ou bien inavouables, des amitiés tendres et originales. A travers une écriture fluide, sensible, ce recueil nous transporte dans des univers où la poésie et la sensualité ont toujours leur place. Ainsi que la surprise.


Ne me demandez pas comment ce livre s’est retrouvé entre mes mains. Ou plutôt si, demandez-le moi. Comment ce livre s’est-il retrouvé entre mes mains ? Grâce à la publicité. Pas la redondante ou la forceuse.
Non, pas cette publicité là. L’autre. La discrète, presque publiée sur Facebook en marchant sur la pointe des pieds pour ne surtout pas faire de bruit. Celle qui se veut simple, sans vouloir à tout prix être efficace (même si elle l’est, ça ne se ressent pas). C’est le post sur Facebook qui ne part que d’une intention de partage : « j’ai fait ça, et je vous propose de le découvrir ». Et bien soit. Découvrons-le.

Amour, loyauté, deuil, troubles, liberté ne sont que des exemples des multiples sujets abordés dans ce recueil. Et plutôt bien abordés en plus. Il ne faut pas s’attendre à ce que les émotions, les personnages et les thèmes soient abordés en long en large et en travers dans ces nouvelles. Les textes sont très courts mais percutants. Et c’est tout ce que je leur demandais. J’avais besoin de légèreté et de sourires après ma dernière lecture, ce recueil m’a donné ce que j’attendais de lui. Mais si les textes sont courts, ils ne sont pas pour autant bâclés. Chacun est une petite décharge électrique. Il a son petit message qui fait sourire ou réagir, qui émeut ou emplit le cœur de douceur. Mais toujours, il a cette petite surprise ; un personnage, une fin, un message, chaque texte m’a étonnée grâce un petit détail.

L’écriture de l’auteure va à l’essentiel, montre ce que l’intrigue a à montrer sans aller ce percher bien (trop) haut. Nul besoin d’utiliser vocabulaire et autres tournures de phrases alambiqués dans ces cas-là, la poésie suffit. Corinne Falbet-Desmoulin délivre ses messages en toute simplicité, divertie son lecteur le temps d’un recueil de nouvelles, et laisse sa petite trace grâce à un (ou plusieurs) texte qui nous touche plus que les autres. Dans mon cas, ça sera Hina et l’empereur parce qu’une personne peut changer beaucoup de choses dans la vie d’une autre, sans même en être conscient. J’ai aussi beaucoup aimé Évasion dont la chute m’a vraiment surprise, Les mains d’Adeline que j’ai trouvé particulièrement belle et poétique.

J’ai picoré ce recueil entre trois chapitres d’un roman, m’offrant une pause, de quoi me ressourcer et quelques réflexions personnelles, pour repartir de plus belle. J’ai beaucoup aimé.

Insolites
Le site de l’auteur

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s