Maridelle – Le quart d’heure de gloire

415+tzxJlVLEntre son récent chômage et sa femme qui délaisse le foyer, Patrick a vécu des jours meilleurs. Les malheurs s’enchaînent quand son ancienne maîtresse refait surface et que sa fille cachée tente de percer dans la télé-réalité. Patrick peut-il échapper à l’exposition brutale qui l’attend ?
Le Quart d’heure de gloire, c’est surtout une histoire de couple, de sa naissance dans les années 80 à aujourd’hui, en passant par de nombreuses turbulences. C’est aussi une histoire de famille où les secrets explosifs sont légitimement cachés, et amènent à des choix, à des trajectoires lourds de conséquences… Tout le monde est-il prêt à connaître son quart d’heure de gloire ?


Le quart d’heure de gloire est une histoire d’amour. Pas un truc gnangnan qui dégouline de bons sentiments et qui sent la guimauve. C’est une histoire de famille surtout. Une famille qui, pour se protéger, est capable de s’enliser dans des mensonges et des secrets qui vont engloutir tout le monde.
C’est surtout l’histoire d’un homme qui fait de son mieux, paumé, mais touchant au possible, que l’on a envie de soutenir autant que l’on a envie de le secouer. Mais finalement, pour Patrick et les autres, on a que de la tendresse.
Il est difficile de parler de l’intrigue parce que ce roman raconte la vie. La vie de couple et de famille, la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de plus terrible, de l’adolescence à la descendance. De la première rencontre au mariage, du premier baiser au premier enfant. On se laisse charmer par cette famille banale dans laquelle on se retrouve forcément et on se laisse bercer par le fil conducteur qui nous entraîne jusqu’à l’inexorable dénouement que j’ai adoré. Surprenant avec son message de fin percutant qui fait sourire et rempli le cœur de miel. C’est doux, c’est beau, c’est tendre.

Il est tout autant difficile de qualifier le style de Maridelle – décidément ! Un style simple loin d’être superficiel, mais tout de même sophistiqué. Une écriture légère et fluide qui transporte le lecteur et le fait voyager dans les familles et les maisons. Un style qui invite le lecteur à se poser sur les épaules des personnages pour suivre l’histoire d’aussi près qu’il le peut.

J’ai beaucoup aimé cette lecture qui me change de mes lectures habituelles. Je me suis en réalité accordé une petite pause, une bouffée d’air frais même si j’ai un peu moins adhéré au côté télé-réalité et à la personne à laquelle on pense forcément, caricaturée dans ce livre. Alors oui, il faut être conscient, en lisant ce livre, que l’on ne va pas trouver du rebondissement à gogo et de l’action à chaque page. Le rythme est lent, l’intrigue aussi, il faut se laisser porter et laisser les personnages nous raconter leur histoire et nous raconter l’amour. L’auteure, elle, fait en sorte de garder son lecteur en déposant de légères nuances de tension pour éveiller la curiosité et donner envie de continuer. Pour savoir ou se rassurer sur la suite des événements, peu importe quelles furent mes raisons, j’ai voulu tourner la dernière page.

Voilà. Le syndrome Amélie Antoine est donc de retour. Celui qui m’avait agrippée l’année dernière suite à la lecture de Quand on a que l’humour. Parce que lorsqu’on me raconte des instants de vie intime, je ne sais jamais quoi dire, étayer mes chroniques, ni même poser mes mots sur mes ressentis. J’ai aimé, beaucoup, j’ai vécu l’histoire entourée de chaque personnage et j’ai gardé un peu de chacun d’eux en moi. Ils vont me manquer et peut-être n’y a-t-il rien à dire de plus.

Le quart d’heure de gloire sur Amazon (auteure auto-éditée). Le format papier est à demander directement à l’auteure sur Facebook (aux dernières nouvelles).

thumbnail28329

 

 

2 commentaires sur « Maridelle – Le quart d’heure de gloire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s