Niko Tackian – La nuit n’est jamais complète

51h55g9ZHTL._SX303_BO1,204,203,200_


La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape… Ils se réveillent seuls, abandonnés, naufragés de l’asphalte. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar… Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard ? 


Je suis entrée assez facilement dans ce roman, et ce malgré la rapidité de l’action. On ne s’attarde pas tellement à planter le décor et présenter les personnages. Dès le premier chapitre, le suspense est lancé, le thriller a démarré, on est dans l’histoire et ça va vite, très vite. Les chapitres sont courts – quatre pages maximum – l’intrigue file à toute allure, la tension se met en place, et le rythme de lecture est intense et rapide. L’écriture et le style Tackian sont d’une efficacité renversante ! Capable de faire frissonner, d’émouvoir, de toucher, mais aussi d’instaurer l’angoisse, le doute, la tension, en quelques mots seulement, le lecteur jongle entre ses différents ressentis à chaque chapitre, passant d’une émotion à une autre en un temps record. Immersion et plaisir garantis, ce roman a tout d’un très bon thriller. Et il en est un !

Découvrir l’écriture de cet auteur a été une délivrance. Après plusieurs livres enchaînés, certains se vantant d’être des thrillers sans avoir les caractéristiques de ce genre, et outre mon dernier Loseus, je dois avouer que je commençais à m’habituer au désagréable goût de « mouais bof ». Si j’ai aimé tantôt le style, tantôt l’histoire, voilà bien longtemps que je n’avais pas été transportée par les deux en même temps ! Si j’ai adoré le style Tackian, j’ai tout autant aimé l’histoire en elle-même, qui à sa façon instaure pas mal de terreur et de frissons. Je pourrais même m’aventurer à dire qu’il y a un peu de surnaturel et de fantastique là dedans, et c’est tellement bon qu’on en remercie l’auteur d’avoir fait ce choix. Autour de la mine abandonnée, des phénomènes étranges et de l’ambiance glauque qu’il y règne, le mystère tisse sa toile, et prend les personnages et le lecteur au piège d’un endroit dont on ne préférerait jamais avoir connu l’existence. Pas une seule seconde de répit n’est octroyée pour personne ! On va vite, et tout s’enchaîne, fait après fait, jusqu’au dénouement final qui nous délivre enfin de nos pires cauchemars.

Un thriller sans une bonne fin est un thriller raté… Tout le long du roman je me suis bien demandée ce qu’allait me concocter Niko Tackian. Une fin à la hauteur du récit, d’accord, encore faut-il la trouver tellement le roman en lui-même est d’une justesse rare. Alors, alors ? L’effet de surprise est indéniable. Le dénouement et les dernières révélations apportent une nouvelle façon de considérer le roman, offrant une lecture tout à fait différente. On reprend le fil conducteur en sens inverse, et chaque événement brille d’un nouveau sens.

J’ai plus qu’adoré le personnage de Jimmy, à la fois papa attentionné, homme prudent et rationnel, avec une touche de folie qui ne m’a pas du tout déplu. J’ai beaucoup aimé la petite voix avec laquelle il dialogue, qui fait partie intégrante de l’histoire, comme si elle était un personnage à part entière. Arielle quant à elle, apporte une touche colorée à ce roman angoissant tout en suspense. Les autres personnages collent parfaitement à l’histoire. Pas une once de caricature ou de cliché, un vrai travail minutieux et original a été fait sur chacun des personnages, jusqu’aux dialogues qui ont fini de me séduire. Un sans faute.

Un thriller facile à lire (peut être lu en quelques heures), avec une intrigue originale en béton, des personnages attachants et crédibles. Une histoire très bien ficelée, portée par la plume d’un Niko Tackian talentueux, c’est indéniable. Du suspense (beaucoup), du surnaturel (un peu), et énormément de plaisir bien sûr. La fin on ne peut plus parfaite vient boucler la boucle. Un livre à la hauteur de mes attentes, un très bon thriller, un vrai.

La nuit n’est jamais complète

3 commentaires sur « Niko Tackian – La nuit n’est jamais complète »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s